• Revenir à Michel Serres

     

     

     

            « Qui que vous soyez, ou presque, je le suis aussi. »

                                                                                 Michel Serres

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • État de la conscience 

     

    De quoi ont-ils peur ?

     

       Du numérique, d’un monde de clics où l’opinion se définit dans la seconde et se défait la seconde d’après.

       Précarité.

       De l’uniformisation du monde par l’argent – tout en étant obsédés par la possession.

       Frustration.

       De l’avenir dont ils ne perçoivent pas la moindre image.

       Aveuglement.

       De l’effondrement écologique « célébré » tous les jours.

       Vision de l’enfer.

       De la proximité des peuples et des cultures : la fraternité, troisième idéal de notre devise nationale, s’est convertie en « promiscuité ».

       Affolement.

       Ils ont peur de ce qu’ils ne savent pas.

       Ignorance.

       Ils ont encore plus peur de ce qu’ils savent : il va bien falloir partager le monde avec tous, et c’est pour tout de suite !

     

       En attendant,

    ils se ferment les yeux (et s’imaginent qu’ils prient),

    ils jettent les étrangers à la mer,

    ils se choisissent des dirigeants fous et hilares,

    ou tolèrent des tyrans aux visages mornes,

    ils ronchonnent,

    ils insultent leur voisin,

    ils sont capables de n’importe quoi.

     

       La haine, vieille compagne, est toujours prête à servir.

       Le diable guette.

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le scandale

     

     

    Protestation sélective

     

    Une tombe juive est profanée, 2 000 personnes descendent dans la rue pour protester de leur indignation.

       17 000 migrants sont morts en Méditerranée en cinq ans, personne ne bouge (ou presque) et M. Salvini interdit qu’on leur vienne en aide.

       Le scandale est relatif, proportionné (comme la riposte militaire), soumis à comparaison.

       Le scandale vient de ce que nous ne savons plus par quoi nous sommes scandalisés. Crise des crises. La conscience vacille et finalement se tait.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Shakespeare 

     

    Lewis Howard as Horatio

     

    Horatio 

     

    Hamlet.                             Give me that man

    That is not passion’s slave, and I will wear him

    In my heart’s core, ay, in my heart of heart,

    As I do thee.

     

    HAMLET. –                   Qu’on me présente l’homme

    Qui n’est pas l’esclave de ses passions : je veux le garder

    Au fond de mon cœur, oui, au cœur de mon cœur,

    Comme je te garde, toi.

     

                                               Hamlet, III, 2, 71-75

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le bon désir 

     

     

     

               « La soif est jalousie de l’eau. »

     

                                                      Antoine de Saint-Exupéry, La Citadelle 

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire