• Citation

     

     

     

              « La beauté est toujours prête à nous surprendre. » 

                                                        Jorge Luis Borges

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Shakespeare

     

     

     

     

     

    Les hommes vulgaires

     

         ‘Small things make base men proud.’

     

         « Les choses petites rendent fiers les hommes vulgaires. »

     

     King Henry the Sixth, Part II, Act 4, Scene 1, line 106.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Éducation

     

     

    À quelle source les enfants viennent-ils boire ? 

     

    Enfance empathique

     

    « …l’enfance est l’état naturel où la faculté de se concevoir autre se manifeste avec le plus d’évidence… », dit René Girard commentant Marcel Proust dans Mensonge romantique et vérité romanesque. C’est ce qu’exprime explicitement Marcel Proust quand il dit dans Du côté de chez Swann : « Tout ce qui n’était pas moi, la terre et les êtres, me paraissait plus précieux, plus important, doué d’une existence plus réelle. » Que chacun s’interroge, qu’il replonge dans son enfance, et il comprendra à quel point cela est vrai. Les enfants sont sans défense devant leurs désirs d’identité. Ils sont authentiques. Leurs désirs font « pousser » leur identité, comme un engrais. Quel terreau offrons-nous à nos enfants ?

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Poésie

     

     

     

     

     

    frères précaires

     

         Ne sommes-nous que des frères précaires

         unis et seuls face à notre nuit ?

         Ou sommes-nous plus profondément

         des frères d’éternité sans le savoir ?

     

                               Nicolas Blanc, Le calme dans la tempête

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Universel 

     

     

    Le Tribu Arc-en-ciel aux Milandes

     

    Joséphine Baker, précurseur

     

    Une visite aux Milandes me rappelle que seule l’utopie a un sens. Quand Joséphine Baker et Jo Bouillon ont adopté 12 enfants de toutes les couleurs dans les années 50-60, il n’a pas manqué de cerveaux rationnels pour décrier la folie que cette entreprise représentait. La faillite financière de Joséphine Baker, peu après, a conforté les réalistes ! On lui a assez reproché sa générosité. Or, c’est seulement sa générosité dont on se souvient aujourd’hui. Son inépuisable générosité. Et son combat pour une humanité réunie, mélangée, aimante comme une famille. Pour initier l’universel, il fallait partir des enfants, pensait-elle. C’est ce qu’elle a fait avec sa Tribu Arc-en-ciel.

       L’utopie a la vie longue. Il faut y croire encore.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire