• Shakespeare

     

     

    Lynn Collins est Portia

     

     

    Les donneurs de leçons 

     

    Portia. I can easier teach twenty what were good to be done, than be one of the twenty to follow mine own teaching. The brain may devise laws for the blood ; but a hot temper leaps o’er a cold decree.

     

    PORTIA. – Je peux plus facilement enseigner à vingt personnes ce qu’il est bon de faire que d’être l’une de ces vingt personnes et suivre mon propre enseignement. La raison a beau concevoir des lois pour la passion, un tempérament bouillant saute facilement par-dessus une froide décision.

     

    Le Marchand de Venise, acte I, scène 1, l. 17-20.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Éducation

     

     

     

     

    Le remède

     

    La machine peut manipuler des informations, voire les ordonner, elle peut véhiculer des savoirs, mais elle est incapable d’éduquer. Senghor rappelle cette sagesse de Kotye Barma : « Seul l’homme est le remède de l’homme. » L’enfant aura toujours besoin d’un maître.

     

      

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Théorie mimétique

     

     

     

     

    Le complexe de Caïn

     

    Quelle que soit la circonstance, le « sentiment de la faute » ne plaît pas aux modernes. On trouve partout des psychologues bien intentionnés pour nous inviter à « ne surtout pas culpabiliser ». Le complexe de Caïn serait bien pire que le complexe d’Œdipe.

       Au lieu de nous enfermer dans notre bulle d’innocence, ne pouvons-nous pas accepter le poids de notre responsabilité ? Sauf à nous imaginer que nous n’avons de comptes à rendre à personne. Triste égoïsme. Dès l’instant où nous vivons en société c’est-à-dire depuis notre premier instant nous sommes redevables de ce que nous donnons autant que de ce que nous recevons.

       Ma liberté ne s’arrête pas là où commence celle d’autrui, elle s’arrête dès que ma liberté nuit à autrui. Pour Jean-Claude Guillebaud : « La souffrance de l’autre est ma véritable limite. » Ma liberté s’arrête donc très vite.

       Cette idée de la culpabilité a longtemps hanté Albert Camus. Dans L’homme révolté, il propose : « La question est de savoir, […] sans prétention à une impossible innocence, [si l’on] peut découvrir le principe d’une culpabilité raisonnable. » La question est bien posée. Quelle est la réponse ?

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Échos

     

    Concordance des temps

     

     

     

    Renaissance

     

     

     

    Aujourd’hui

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Shakespeare

     

     

     My Own Private Idaho

     

     

    Toucher le fond

     

    Edgar.                            The worst is not,

    So long as we can say, ‘This is the worst.’


    Edgar. –            On n’a pas touché le fond

    Tant qu’on peut dire : « J’ai touché le fond ! »

     

     

                                                    King Lear, Act IV Scene I, 27-28.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique