• Citation 

     

     

    Jalousie

     

    « Jalousie ? Je m’en croyais prémuni. C’est face à face qu’on reconnaît l’ennemi. »

     

                                         Marc Guiguet 

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Shakespeare 

     

     

     

     

    L’homme qui doute 

     

    HAMLET

                                  What is a man,

    If his chief good, and market of his time

    Be but to sleep and feed ? A beast, no more.

    Sure, He that made us with such large discourse,

    Looking before and after, gave us not

    That capability and godlike reason

    To fust in us unus’d. Now, whether it be

    Bestial oblivion, or some craven scruple

    Of thinking too precisely on th’ event, 

    A thought which, quarter’d, hath but one part wisdom

    And ever three parts coward, I do not know

    Why yet I live to say “This thing’s to do”.

     

                    Qu’est-ce qu’un homme

    Si le mieux qu’il ait à faire de son temps

    C’est de dormir et de manger ? Une bête, rien de plus.

    Certainement, notre Créateur en nous donnant la capacité

    D’apercevoir le passé et l’avenir, ne nous a pas

    Dotés d’une raison quasi divine

    Pour que nous la laissions moisir. Pourtant, soit par

    Oubli grossier, soit par quelque lâche scrupule

    Qui m’amène à trop réfléchir aux événements,  

    Une réflexion faite d’un quart de sagesse

    Et de trois quarts de lâcheté, je ne sais pas

    Pourquoi j’en suis toujours à me demander : voilà ce qu’il faut faire.

     

                                  Hamlet, act IV, sc.4, l. 33-43

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • L'universel 

     

     

    La musique du monde

     

    Dans le mélange musical universel, l’individu risque-t-il de se perdre ? Un peu. Très peu. Il y gagne, pour lui-même, la constitution d’une personne. Il n’y a rien de plus personnel que le goût que nous avons tous pour la musique. Elle n’a pas besoin d’être traduite, ni convertie, ni altérée. C’est elle qui traduit nos émotions les plus pudiques. La musique est une affaire de cœur. Elle fusionne nos désirs. Ah, si nous pouvions penser comme on compose de la musique !  Mozart serait le premier philosophe du monde ! Il n’y a rien de plus apte à combiner les rythmes que la musique les Africains ont poussé très loin la connaissance qu’ils ont des rythmes et de leurs mélanges. Il n’y a rien, d’autre part, de plus sage que l’harmonie qui lie des notes entre elles pour composer des accords. Le global est cacophonique, l’universel est polyphonique. Dans notre semi-conscience planétaire, on a encore le choix entre un monde global de bruit et un universel mélodique.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Mimétisme 

     

     

     

    Tous sauf un.

     

    La pesanteur

     

    « Le collectif est l’objet de toute idolâtrie, c’est lui qui nous enchaîne à la terre. » 

                                                 Simone Weil, La Pesanteur et la grâce.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Portfolio 

     

    La ronde

     

    « Le premier sapiens n’est pas celui qui a enterré son premier mort, mais le premier qui, en frappant dans ses mains, s’est mis à danser en riant aux éclats. Évidemment, il n’était pas seul. Les débuts de l’humanité ressemblent, sans nul doute, à une espèce de chorégraphie joyeuse, à une sarabande rieuse. Avant de peindre sa main sur la paroi de sa caverne, notre ancêtre l’avait tendue à un autre, qui lui-même…  Et ensemble ils avaient formé une farandole. Sapiens pouvait partir à la conquête du monde. »

     

    Extrait de Et mon tout est un homme.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire