• À l’origine

     

     

    La première œuvre d’art

     

    « C’est le sentir qui, plus que le penser, fait la spécificité de l’Homo sapiens. Car l’émergence de l’Homo sapiens coïncide, non exactement avec le premier outil fabriqué, mais avec la première œuvre d’art : la première statuette rythmée. »

     

                                                              Léopold Sédar Senghor, discours du 7 juillet 1971.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Archaïque

     

     

     

    Mascotte

     

    Une mascotte est une figure, un être, un animal ou une chose, servant de symbole, d’emblème ou de porte-bonheur à un groupe de personnes, une institution ou une entreprise. Il n’y a pas de société (commerciale) qui ne possède sa mascotte : un lapin pour une banque, un bibendum pour un fabricant de pneus.  On n’imagine plus de Jeux Olympiques, de Championnats du monde sans mascotte… Tiens, tiens ! Qu’est-ce que c’est que ce retour de l’archaïque ? Nous faut-il un totem pour rassembler « la communauté » ? Ne saurait-on se dispenser de mythe ? À voir les mascottes qu’on nous inflige aujourd’hui, on voit bien que le sacré a disparu, elles ont été remplacées par leurs caricatures, dérisoires, grotesques. La vulgarité maquille le rite et le défigure. Pour qu’on ne puisse pas reconnaître l’archaïque sous la modernité ? Avec qui cela prend-il ? Les fétiches ne font plus peur, ils font rire. C’est plutôt bon signe. Mais pourquoi faut-il que nous en ayons encore besoin ?

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Shakespeare 

     

     

     Romeo + Juliet, Baz Luhrmann

     

    Macho

    Samson. When I have fought with the men, I will be cruel with the maids.

     

    SAMSON. – Quand je me serai bien battu avec les hommes, je serai cruel avec les filles.

     

    Roméo et Juliette I, 1, 27-28

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Imitation 

     

     

     

     

    Le modèle perdu

     

    « Il arrive que les simulations dépassent l’original. Charlie Chaplin a participé au concours des imitateurs de Charlot et il est arrivé troisième. »

     

                                                      Erri De Luca, La nature exposée.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Bonnes feuilles 

     

     

     

    Persona d'Ingmar Bergman

     

     

    Le prince Mychkine et les enfants

     

    « Là-bas… Là-bas il y avait des enfants, et moi je restais toujours avec les enfants de ce village, toute la bande qui allait à l’école. Non, je ne leur enseignais rien, pour ça, il y avait le maître d’école, Jules Thibaud ; ou c’est-à-dire que si, je leur enseignais des choses, mais, plutôt, j’étais tout le temps avec eux, comme ça. […] Je n’avais besoin de rien d’autre. Je leur disais tout, je ne leur cachais rien. Leurs pères et leurs familles se sont mis en colère, parce que les enfants, à la fin, ne pouvaient plus se passer de moi, ils étaient toujours massés autour de moi. […] Un enfant, on peut tout lui dire tout ; j’ai toujours été frappé par l’idée que les grands connaissent si mal les enfants, même les pères et les mères leurs propres enfants. Les enfants, il ne faut jamais rien leur cacher sous prétexte qu’ils sont petits, qu’il est trop tôt pour qu’ils comprennent. Quelle idée triste et malheureuse ! »

     

     

    Extrait de L’Idiot de Dostoïevski, traduit par André Markowicz.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire