• Shakespeare 

    Inoubliable Tempête.

     

    Hommage à Peter Brook

     

    Il est bien possible que sans Peter Brook, je n’aurais jamais compris Shakespeare.  Les émotions uniques que m’ont procurées ses mises en scène aux Bouffes du Nord, ses écrits aussi, et ses interviews que j’ai entendues et réentendues sur Internet, ses dialogues avec Jean-Claude Carrière, m’ont guidé, patiemment, tranquillement, à l’image de l’homme qu’il était. De Shakespeare (entre autres) il a retiré tout le superflu tandis que les autres metteurs en scène croient nécessaire d’en rajouter... pour faire les malins ! Ramenée à l’essentiel, sous sa direction timide, la parole de Shakespeare devenait brûlante, incandescente, lumineuse. Toute l’émotion de Shakespeare était rendue avec une intelligence unique.

       Peter Brook est parti retrouver son auteur préféré. J’imagine leur dialogue désormais éternel et j’en éprouve une immense joie.

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :