• Shakespeare 

     

     

    La fin de Lear

     

         LEAR 

         And my poor fool is hanged. No, no, no life ?

         Why should a dog, a horse, a rat have life,

         And thou no breath at all ? Oh, thou'lt come no more,

         Never, never, never, never, never.  

         Pray you, undo this button. Thank you, sir.

         Do you see this ? Look on her. Look, her lips.

         Look there, look there. O, O, O, O.

         (dies)

     

         LEAR.

         Ma petite, l’innocente, pendue… Rien, rien, plus de vie ?

         Pourquoi un chien, un cheval, un rat vivraient-ils,

         Et toi, tu n’as plus le souffle ? Ah, tu ne reviendras plus,

         Jamais, jamais, jamais, jamais, jamais…

         S’il vous plaît, défaites-moi ce bouton. Merci, monsieur.

         Vous voyez çà ? Regardez-la. Regardez ses lèvres.

         Mais regardez ! Regardez ! Oh, oh, oh, oh…

         (il meurt) 

     

    King Lear, V, 3, 306-312.

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :