• « L’homme diminué » 

     

    L’intelligence externalisée

     

    Calculettes, ordinateurs, tablettes, téléphones, cloud...  Ce que nous transférons aux machines libère-t-il nos mémoires et rend-il nos cerveaux ouverts à plus d’intelligence, plus d’invention ? Michel Serres en a longtemps été persuadé. Las ! En même temps que les machines nous procurent du « temps de cerveau disponible », des esprits malveillants nous le bourrent avec un amas de pubs, de jeux, de divertissements. La masse et la vitesse des infos (e = mc2) obstruent toute possibilité d’ennui, de vague à l’âme. En bloquant l’imagination, quelle partie du cerveau endommage-t-on ? En diminuant la mémoire, quel handicap provoque-t-on ? En transférant notre intelligence, même partiellement, à des machines, à quelle forme d’hominisation renonçons-nous ?

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :