• Com.

     

     

    Jésus et Google

     

    Les sites de recherche fonctionnent sur des données statistiques. Plus vous êtes visité, ou « liké » quelle horreur ! ‒, plus vous avez des chances de passer devant. L’algorithme de Google (comme ceux de Facebook, et des autres) est aussi bête que cela.

       Il y a 2000 ans, quand Jésus a achevé sa « carrière », il était tellement impopulaire que sa disparition a failli être ignorée éternellement. Plus un seul de ses disciples ne le « likait ». Même Pierre, son héritier potentiel, se tenait à carreau. Quant à Jean, son « disciple préféré », il faisait profil bas. Quelques femmes – pouah, des femmes ! – se sont risquées à aller visiter son tombeau le lendemain de sa mort… Et elles sont tombées sur un tombeau vide. Le flop total ! Aucun intérêt pour un réseau social. Et puis, qui viendrait s’inquiéter de ce que Jésus est devenu ? Des « économiquement faibles ». Sur le plan marketing, aucun intérêt !

       Inversons les statistiques. Ce qui passe inaperçu aujourd’hui est probablement – certainement – ce qui sera important demain. Oublions Google et cherchons mieux !

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :