• Anniversaire

     

     

    La Déclaration universelle des droits de l’homme a été adoptée le 10 décembre 1948, à Paris, au palais de Chaillot. La représentation « universelle » était alors de 58 États. Aucun État ne s’est prononcé contre et huit se sont abstenus. Qu’en serait-il, soixante-dix ans plus tard, s’il fallait faire voter les 193 États qui siègent à l’ONU ? Il y a fort à parier que les Nations « Unies » se retrouveraient très désunies ‒ mais je déteste parier. Or, si la Déclaration n’est pas unanimement acceptée, est-elle seulement « universelle » ?

       Si l’on pouvait faire un « toilettage » de la Déclaration, il me semble qu’on devrait faire référence aux « droits des hommes », au pluriel*, oublier la notion d’Homme, abstraite et philosophique, pour prendre en compte les humains tels qu’ils existent ensemble, tels qu’ils devraient exister ensemble, sur la même planète, dans le chatoiement de leurs particularités.

     

    * voir mon article page 28.

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :