• Victimisation

     

     

    Compatissant

     

    Le langage de la compassion est devenu celui des hommes politiques et des « communicants » en mal d’idéologie. Les « grandes idées » n’ont plus cours, elles sont dévalorisées, elles se sont effondrées avec les principes qui, hier encore, nous tenaient ensemble. Toute l’Europe et les deux Amériques sont désenchantées de la démocratie. Restent des bribes de partis dont les leaders parlent d’autant plus fort que leurs propositions sont essoufflées.

       Faute de mieux, à la place de rien, la compassion est désormais le catéchisme des populistes de droite comme de gauche (si jamais il y a encore une droite et une gauche). Il s’agit de nous faire pleurer, via la télévision et autres médias, sur le sort des « petites gens », des « gens d’en bas », des trimeurs à 3 euros de l’heure, qui ne peuvent plus faire un plein dans leur voiture. Bien sûr, il existe une vraie misère. Et elle est scandaleuse. Il est d’autant plus rageant de la voir disparaître sous les lieux communs des bons samaritains laïcs qui nous rejouent « mes pauvres de ma paroisse » !

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :