• Éducation

     

    La pédagogie du lien

     

    Le travail d’éducation est un acte qui engage des personnes uniques, dans une relation exclusive entre l’éducateur et l’éduqué, le parent et l’enfant, le maître et l’élève. Apprendre, c’est se lier.  Toute perte de lien humain nuit à la transmission. L’éducation est ce qui se passe entre deux personnes, elle est le relais, elle est un passage. Concentrer tous ses efforts sur les programmes, les méthodes, les technologies, nous distrait de l’essentiel. Que se passe-t-il vraiment entre celui qui éduque et celui qui est éduqué, que passe-t-il de l’un à l’autre ? L’éducation est bien autre chose que la « transmission de savoirs », c’est une affaire de conscience et une aventure du cœur. Elle ressemble à une histoire d’amour.

       En début d’année, quand je recevais mes classes, au premier contact, je disais à mes élèves : « Qu’allez-vous m’apprendre ? Si vous n’avez rien à m’apporter, que voulez-vous que je vous donne ? » Je manifestais ainsi mon désir d’eux, espérant qu’ils auraient aussi désir de moi.

       « Enseigner vient du latin populaire insignare, lui-même issu du latin classique insignire, ‘‘montrer le chemin’’, signaler la route », aimait à dire Léopold Sédar Senghor*. La route de l’hominisation ne peut se faire qu’ensemble, en association, dans le lien. Un logiciel, même super « intelligent », ne remplacera jamais une main que l’on tend et que l’on reçoit.

     

     

    * Conférence du 9 juillet 1980.   

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :