• Incarnation

     

     

     

    et incarnatus est

     

       Mon corps ne m’appartient pas, je l’ai reçu, je ne l’ai pas fabriqué.

       Je peux techniquement le modifier.

       Je peux le décorer de tatouages, mais ils ne partiront pas. Autant garder ce que j’ai. Autant rester ce que je suis.

       Je peux changer d’image. La plasturgie humaine consiste à oublier mon apparence, à effacer ce qui est. Ce n’est qu’une dissimulation.

       Je peux, si je veux, et avec beaucoup d’argent, changer de sexe. Mais dedans ?

       Ne me jugez pas sur ce que je parais.

       Comment aimer mon corps ?

       Si je me « défonce », c’est comme une pollution.

       Je hurlerais de dégoût si je devais sacrificier ma vie pour la patrie, mais pour la cocaïne… quelle aubaine !

       Je suis responsable des dons que j’ai reçus !

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :