• Shakespeare 

     

    Michel-Ange : La Bataille des Centaures 

     

    « Un vertige proche de l’orgasme »*

     

    En pleine bataille contre Corioles, Marcius revient tout ensanglanté et en pleine extase. Il embrasse violemment son ennemi mortel :

     

    Marcius.                      O ! let me clip you

    In arms as sound as when I woo’d ; in heart

    As merry as when our nuptial day was done,

    And tapers burn’d to bedward !

     

    MARCIUS (étreingant Cominius). – Oh, laissez-moi vous enlacer

    Aussi hardiment que quand je faisais l’amour, et vous prendre sur mon cœur

    Aussi joyeusement qu’au jour de mes noces, 

    Quand les flambeaux éclairaient le lit nuptial !

     

                                        Coriolan, I, 6, 29-32

     

    * C’est le sentiment que procure la violence extrême, dans le feu de la guerre, selon Jean-Claude Guillebaud.

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :