• Hommage à Paul Virilio  

     

     

    Le philosophe Paul Virilio constatait que nous – notre civilisation – avions aboli les distances sans abolir les frontières. Il y voyait une contradiction majeure qu’il comptait parmi les catastrophes de notre temps. Sa réflexion nous est toujours utile.

       Nos voisins sont de plus en plus proches et nous voulons les tenir de plus en plus loin. Penseur catholique, Paul Virilio déplorait qu’à l’amour du prochain nous ayons substitué une espèce d’amour du lointain, que nous cultivons par des voyages incessants à travers la planète. On peut être touriste prédateur et xénophobe. Combien de temps la contradiction tiendra-t-elle avant de nous exploser à la figure ?

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :