• Méconnaissance

     

    Le Voleur de bicyclette, Vittorio De Sica, 1948.

     

    Il y a tromperie

     

    L’acharnement à se cacher la réalité est une activité vieille comme le monde. Dans notre « nouveau monde », cette tromperie volontaire se maintient vaillamment.

       Quelques faits un peu « têtus » :

    -        - cela fait 40 ans que nos sociétés capitalistes fonctionnent SANS progression notable du pouvoir d’achat et l’on continue de parler de « croissance » ;

    -          - la redistribution des richesses toujours promises n’a jamais été réalisée ;

    -        - 85% des « innovations » technologiques n’ont plus d’usage au bout de cinq ans, personne ne l’admet et on continue « d’innover » ;

    -        - la démocratie est un idéal toujours à atteindre tandis que la moitié des États d’Europe se referment comme des huitres peureuses à marée basse ;

    -        - les « droits de l’homme » sont toujours proclamés haut et fort pendant que des camps de rétention sont construits hors d’Europe comme autant de Guantanamo !

       Il semble que la vue et l’ouïe sont séparées comme deux ennemies : les slogans mirifiques n’ont jamais cessé, et on ne voit rien venir… Ce qu’on nous dit n’a rien à voir avec ce que nous vivons. Comme la pub, les slogans optimistes tournent en boucle et nous ne sortons pas du manège.

       Qui ment ? Qui se trompe ?

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :