• Méconnaissance

    Shakespeare avant Girard…

    Selon René Girard, le désir n’est jamais autonome. Je ne désire rien si je nai pas de modèle. Je veux avoir ce que lautre possède, mais surtout je veux être ce que l’autre me paraît être. Et je le pare de toutes les vertus, de toutes les qualités, de tous les succès. « Je est un Autre »*, et cela m’est insupportable ! Impossible de ne jamais se comparer, impossible de n’en être pas malheureux. Pour me dissimuler mon « envie », ma convoitise, ma jalousie, mon mimétisme spontané, pour oublier que je ne suis pas libre, je mets en place une stratégie qui me cache la cause de mon désir (son origine exogène, sa source étrangère). Croyant ainsi me protéger de mon mal, je l’exacerbe. Le désir est d’autant plus mimétique qu’il s’ignore ! Ce procédé « d’enfumage », c’est ce que René Girard appelle la méconnaissance. C’est elle qui insupporte Shakespeare et dont il cherche désespérément à se débarrasser. Obstiné dans sa quête de la vérité, il fouaille au fond de son insatisfaction, de ses frustrations et de ses désirs toujours déçus, pour comprendre son aliénation. Et merveille, il parvient à aborder une vérité qui est équivalente à la lumière complète sur le désir mimétique. Les Sonnets décrivent pas à pas cette marche haletante vers la vérité sur le désir.

       Évidemment, Shakespeare n’avait pas lu René Girard. Il ne dit pas « méconnaissance », mais ‘flattery’, ou ‘distraction’, ou ‘falsehood’, ou ‘want of conscience’. Il travaille en poète et dans son effort pour trouver l’expression la plus juste, il finit par éclairer la théorie mimétique elle-même. Ce n’est plus René Girard qui nous aide à comprendre Shakespeare, c’est Shakespeare qui ajoute à la théorie mimétique.

     

    Extrait de mon analyse des Sonnets, chez L’Harmattan, 2015.

     

    *  ‘ ’T is thee my self ’, pleure Shakespeare au sonnet 62.

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :