• Shakespeare 

     

     

    L’épreuve mimétique

     

    Nous n’avons pas seulement avec les Sonnets un parfait « traité de mimétisme ordinaire » – ce qui serait déjà considérable –, nous possédons aussi la transcription, presque pas à pas, du travail de conscience d’un homme seul qui découvre le mimétisme, l’expérimente sur sa personne, cherche à l’interpréter, parvient à le révéler, pour lui-même d’abord, et pour nous enfin, ses lecteurs anonymes. Avant d’être une « théorie », telle que René Girard a pu la construire et l’argumenter, le mimétisme est une expérience, une épreuve.

       En étudiant les Sonnets attentivement, on découvre à quel degré de perfection Shakespeare était parvenu dans la compréhension du mécanisme mimétique. Par la même occasion, on peut discerner pourquoi et comment les commentateurs qui n’ont pas perçu les affres et abîmes du désir mimétique ont si souvent été amenés à des interprétations fantaisistes, ou même extravagantes, des Sonnets – n’y voyant, selon leurs préjugés, qu’érotisme débridé, occultisme, préciosité, théologie cachée, exercice de langage pur, métafiction, métatextualité, tentative de psychanalyse, intuition pré-marxiste, brûlot féministe (ou misogyne), œuvre structuraliste (ou post-structuraliste), roman mythologique à clé, herméneutique, kabbalistique, numérologie, que sais-je ? En se laissant guider par Shakespeare, on est surpris par l’extraordinaire maîtrise de l’homme qui parvient, après un long travail sur lui-même, à un dépassement de tous ses tourments et obstacles et à une espèce de victoire sur la mimésis. Évitant le sacrifice violent – comme on le trouve dans ses tragédies –, il atteint un niveau de renoncement à peine concevable et pourtant authentique. Ayant surmonté et vaincu les tromperies et mensonges du désir, il approche, à la fin du recueil, d’une vision sublime de l’amour à peine imaginable.

     

    D’après mon essai, Le Désir mis à nu, L’Harmattan, 2012.

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :