•  

    Vocabulaire

     

    Crédit : Duane Michals

     

    La culpabilité malheureuse 

     

    Il y a une belle tricherie :

    -    - à dire « dumping social » pour désigner l’exploitation sans retenue des plus pauvres ;

    -     - à appeler Contrat à Durée Déterminée un emploi d’une seule journée ;

    -    - à dire « plan social » pour parler de l’élimination des humains considérés comme « non rentables » ;

    -     - à parler de « parcours de réussite » pour cacher une sélection honteuse.

       Cette volonté de ne pas nommer le mal, c’est la manière la plus « innocente » de dissimuler le péché reste d’un christianisme mal assumé, dont on ne s’est jamais débarrassé. Et heureusement ! Revendiquer glorieusement le mal que l’on fait, les nazis l’ont expérimenté. On a vu le résultat.

       La responsabilité assumée revient à rendre des comptes, même quand ils sont mauvais. La culpabilité malheureuse consiste justement à « ne pas rendre des comptes ». Elle est, en même temps, un aveu de culpabilité. 

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :