• Bonnes feuilles

     

     

     

    Figures adultes

     

    La bonne pédagogie consiste à donner des modèles et à permettre aux élèves de les dépasser. Je prends le verbe « permettre » aux deux sens du terme, c’est-à-dire « donner les moyens » et aussi « donner l’autorisation ». À partir du modèle, la création peut se donner libre cours. […] Pour créer, il faut s’inspirer. La création a besoin de modèles autant qu’elle a besoin de matériau pour s’exprimer. J’observe, j’aime, je prends, je compose, je m’exprime. Miracle, le modèle semble avoir disparu. Ce que j’ai produit plaît, je signe.

       Le choix des adultes-modèles est une priorité absolue. Qu’offrons-nous aux enfants ? Quel modèle de parent, quel modèle de maître sommes-nous ? […] L’enseigneur est, ou devrait être le modèle à imiter. Non pas pour en tirer gloire comme l’ouvrier modèle d’un système stakhanoviste, mais pour montrer ce qui est désirable. L’enseigneur, en montrant l’idéal à atteindre, désigne la finalité. On peut dire aussi « l’objectif », mais l’objectif est quelque chose à acquérir, tandis que le modèle est quelqu’un à qui ressembler. L’empathie ne nous incite pas à imiter des objets. […] On connaît la boutade chinoise : quand on lui montre la lune, l’imbécile regarde le doigt. L’imbécile en question ne manque pas d’intelligence, simplement, il se trompe sur son désir. Il confond la flèche et la cible.

     

    Extraits de L’alter de mon ego, essai, L’Harmattan , 2017.

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :