• Shakespeare 

     

     

    Rufus Sewell dans le rôle de Fortinbras

     

    Sauf un peu de gloire

     

    Ironie d’Hamlet. Prêt à l’exil, se sachant hors-jeu, il regarde le monde avec un regard détaché tandis que les autres continuent de croire qu’il est fou. Sur le chemin de l’exil, il croise l’armée de Fortinbras.

     

    Ham. Good sir, whose powers are these ?

    Cap. They are of Norway, sir.

    Ham. How purpos’d, sir, I pray you ?

    Cap. Against some part of Poland.

    Ham. Who commands them, sir ?

    Cap. The nephew to old Norway, Fortinbras.

    Ham. Goes it against the main of Poland, sir,

    Or for some frontier ?

    Cap. Truly to speak, and with no addition,

    We go to gain a little patch of ground,

    That hath in it no profit but the name.

    To pay five ducats, five, I would not farm it ;

    Nor will it yield to Norway, or the Pole,

    A ranker rate, should it be sold in fee.

    Ham. Why, then the Polack never will defend it.

    Cap. Yes, it is already garrison’d.

    Ham. Two thousand souls, and twenty thousand ducats,

    Will not debate the question of this straw :

    This is the imposthume of much wealth and peace,

    That inward breaks and shows no cause without

    Why the man dies.—I humbly thank you, sir.

     

    HAMLET. – Cher monsieur, à qui sont ces forces ?

    LE CAPITAINE. – Elles sont au roi de Norvège, monsieur.

    HAMLET. Où se dirigent-elles, monsieur, s’il vous plait ?

    LE CAPITAINE. – Contre une certaine partie de la Pologne.

    HAMLET. – Qui les commande, monsieur ?

    LE CAPITAINE. – Le neveu du vieux Norvège, Fortinbras.

    HAMLET. – Marche-t-il vers le centre de la Pologne, monsieur,

    Ou vers quelque frontière ?

    LE CAPTAINE. – Pour parler franc, et sans exagérer,

    Nous partons conquérir un petit lopin de terre

    Qui ne peut rapporter aucun profit sauf un peu de gloire.

    Pour cinq ducats, cinq, je ne voudrais pas le louer.

    Et cela ne rapporterait à la Norvège, pas plus qu’à la Pologne,

    Un meilleur prix s’il fallait le vendre.

    HAMLET. – Alors, les Polonais ne voudront jamais le défendre !

    LE CAPITAINE. – Mais si, il y a déjà une garnison sur place.

    HAMLET. – Deux mille âmes, vingt mille ducats,

    Vont trancher la dispute de ce fétu de rien.

    Voilà un abcès de richesse et de paix

    Qui crève au-dedans et ne justifie visiblement pas

    Qu’un homme meurt. Je vous remercie humblement, monsieur.

     

                                           Hamlet, IV, 4, 9-29

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :