• L’Évolution

     

     

    Inachèvement

     

    L’homme s’est longtemps cru un être fini dans un univers infini : « Rappelle-toi que tu es mortel, blablabla. » Or, c’est l’inverse qui est vrai. Les hommes sont infinis dans un monde fini. Et c’est bien là le drame. Nos désirs toujours en expansion ne seront pas tous satisfaits. À moins qu’il s’agisse d’un besoin d’au-delà, d’un désir d’éternité, mais ceux-ci ne seront satisfaits qu’après notre mort. En attendant, quelle espérance ?

       Il reste à parfaire ce qui est inachevé. L’Évolution ne s’est pas arrêtée avec homo sapiens. Elle continue. La « parousie » de l’homme est en suspens. Nous commençons à peine à apercevoir la plénitude possible – sauf quelques mystiques, peut-être. Stan Rougier s’émerveille : « L’homme est une espèce en voit d’apparition. » Qui ne sent, en effet, que nos désirs sont tellement en-deçà de nos espérances ? Il n’est pas question de rêver d’un Surhomme nietzschéen – pauvre Superman franchement ridicule ! Il n’est pas raisonnable d’imaginer que le transhumanisme est l’avenir de l’homme : du bricolage à la Frankenstein.

       Que faut-il mettre à la place de tous nos manques ? J’ai ma petite idée. Toutes les propositions sont les bienvenues – pourvu qu’elles soient généreuses, constructives et belles, si possible.

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :