• Indifférenciation

     

     

     

    Imitation inversée

     

    « Les modèles ne sont jamais tentés de devenir les imitateurs de ceux qui les imitent, et par conséquent leurs rivaux », estime René Girard dans Les Feux de l’envie. Et pourtant si, parfois : on trouve cette perversion chez les adultes qui copient la mode djeun’s, chez les « people » qui se font popu. L’affolement médiatique des réseaux sociaux conduit à une surenchère effrénée, tout le monde copie tout le monde. On finit par ne plus savoir qui est le modèle, qui est la copie. Les hiérarchies s’estompent ou s’effondrent. « La débâcle des institutions traditionnelles réduit à néant leur aptitude à canaliser le désir dans des directions non concurrentielles », ajoute René Girard. Aucune institution ne « fabrique » plus, de façon efficace, de la différence. L’Islam encore un peu, mais de moins en moins, et pas universellement. Littéralement, « tout fout l’ camp » ! Les conservateurs de tous bords ont donc raison de crier casse-cou, mais leurs cris ne servent à rien. La raison n’aura pas raison de la passion indifférenciatrice. La spirale hyperconcurrentielle de la culture moderne ne peut pas s’arrêter toute seule. Il lui faudrait une catastrophe.

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :