• Shakespeare 

     

     

     Al Pacino jouant Shylock

     

    Les ressentiments de Shylock

     

    Shylock, le Juif de Venise, a toujours souffert du rejet, de l’ostracisme et du racisme des Vénitiens.

     

    Shy. Shall I bend low, and in a bondman’s key,

    With bated breath, and whispering humbleness,

    Say this:

    “Fair sir, you spit on me on Wednesday last ;

    You spurn’d me such a day ; another time

    You call’d me dog ; and for these courtesies

    I’ll lend you thus much moneys ?”

     

    SHYLOCK. – Dois-je m’incliner bien bas, et d’un ton servile,

    À voix basse, humble et bredouillant,

    Vous dire :

    « Mon beau monsieur, vous m’avez craché dessus mercredi dernier,

    Vous m’avez repoussé du pied tel jour, une autre fois

    Vous m’avez traité de chien ; et pour toutes ces gracieusetés,

    Je dois vous prêter combien d’argent ? »

     

                                      The Merchant of Venice, act I, scene 3, lines 122-128.

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :