• Victimisation

       

     

    Vous ne serez jamais pardonnés

     

    La victimisation envahissante est un refoulé morbide. L’obsession de la stigmatisation, la repentance, la commisération vis-à-vis des animaux, en sont des manifestations quotidiennes. Les exemples abondent, ils explosent. Le souci des victimes, qui est apparu de façon significative au XIXe siècle – avec Henri Dunant en particulier – a été complétement perverti. La formidable prise de conscience de l’égalité fondamentale des humains a donné des fleurs magnifiques : nous allons célébrer le 10 décembre prochain le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme.

       Mais à côté de cet exemple enchanteur, nous avons développé une idéologie – l’équivalent d’une idéologie – qui nous paralyse. La victimisation n’a pas de résolution possible. C’est une forme de culpabilisation sans rédemption. Nous identifions les victimes et ne désignons jamais les persécuteurs – ou si peu. Faute de persécuteurs reconnus, la réconciliation est impossible, parce que le pardon est impossible. La « Commission de la vérité et de la réconciliation », initiée par Nelson Mandela et présidée par Mgr Desmond Tutu, a connu peu de répliques. La victimisation peut donc s’amplifier, sans être jamais saturée, puisqu’il n’y a personne pour pardonner.

       Sans pardon, la culpabilisation va s’aggraver. Elle va devenir d’autant plus stérile que le discours de déculpabilisation fait parti de l’idéologie de la victimisation. Ce discours a pour fonction de boucher les issues : il consiste à nous convaincre de n’être jamais des persécuteurs, toujours des victimes. C’est une formidable machine de méconnaissance. Comment nous sommes-nous mis dans un labyrinthe aussi tortueux ?

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :