• État de la conscience

     

     Piss Christ par Andres Serrano

     

    Déchristianisation en cours

     

    La déchristianisation est toujours virulente. Les héritiers des Lumières n’ont pas de mots assez durs pour stigmatiser les horreurs de la religion, celle qu’ils connaissent, la religion chrétienne. Les blagues anticléricales, essentiellement anticatholiques, font toujours rire sur tous les médias. Comme si nous vivions aux temps de l’Inquisition, ou qu’il fallait encore se défaire de la morale bourgeoise du XIXe siècle ! Don Quichotte s’en prend toujours aux moulins de la bêtise. Félicitations. Le jeu est quand même un peu facile quand les moulins ne tiennent plus debout.

        En revanche, honteux de leur ethnocentrisme, les enfants des Lumières sont plein d’indulgence pour les croyances des autres. À peine font-ils la moue devant un Islam plus sacrificiel et ritualisé que les cultes chrétiens d’aujourd’hui. Ils éprouvent une certaine sympathie pour nombre de pratiques orientales étranges où des demi-dieux sont vénérés. Ils sourient aux fantaisies du calendrier chinois où les symboles animaliers sont pris au sérieux. Ils ont oublié qu’ils ont appris à penser librement à partir d’une culture qui s’est détachée du sacré et a valorisé la conscience individuelle. Tellement individuelle, veulent-ils se persuader, qu’ils en occultent l’origine de leur apprentissage…

       En se déchristianisant davantage, ils n’offensent qu’eux-mêmes. Quel degré de sécularisation faudra-t-il atteindre pour que leur conscience s’éclaire et qu’ils comprennent d’où ils viennent ? Quand se reconnaîtront-ils ? La question est iconoclaste même pour les plus iconoclastes des sceptiques et des rationalistes.

     

     

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :