• Les Sonnets

      

     Shakespeare par Picasso

     

    Faute de sources

     

    On ne connaît pas de « sources » aux Sonnets de Shakespeare, comme on connaît, peu ou prou, les sources des intrigues de ses pièces de théâtre. Si les Sonnets sont la seule œuvre de l’écrivain dont nous ignorons la source originelle, c’est sans doute parce que le poète n’avait pas besoin d’inspiration, il a puisé dans sa vie même.

       Nous connaissons, hélas, trop peu de choses tangibles et vérifiables sur la vie du grand homme, et le peu que nous en connaissons ne nous sert à rien. Les informations dont nous disposons concernent essentiellement l’homme de théâtre et très peu le poète. D’une certaine façon, l’ignorance où nous nous trouvons peut s’avérer être une chance. En effet, même si nous connaissions dans le détail la biographie complète de Shakespeare, si nous savions tout sur son enfance, sa famille, sa formation, ses lectures, ses voyages, ses rencontres, ses engouements et ses loisirs préférés, nous n’en saurions sans doute pas davantage que nous n’en savons déjà en le lisant. Au contraire même. Nous ramènerions toute sa culture et tout son savoir aux influences multiples qu’il a dû subir, et nous nous persuaderions que nous en savons assez. C’est ce que tentent de faire, mais en vain, ses divers « biographes ». Ne sachant rien de sûr concernant sa vie, ils examinent son époque, ils analysent la situation politique de la période élisabéthaine, ils étudient les œuvres de ses contemporains, ils scrutent toutes les productions de son temps, et se disent que la personnalité de Shakespeare doit fatalement être quelque chose comme la résultante de toutes ces données éparses. Aussi pertinents et érudits soient-ils, ils demeurent à la surface des choses et ne pénètrent ni l’œuvre de Shakespeare ni la réalité de l’homme qui l’a produite. Pour une raison simple : Shakespeare est différent de tous ses contemporains, il tranche radicalement sur son époque, il est en rupture absolue avec la culture ambiante où il a évolué. Comme s’il avait vécu constamment en lutte avec son environnement social et culturel ─ ce qui est plus que probable ─, il est original, et avant toute autre chose, c’est un être singulier.

     

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :