• L’universel

     

     

     

    CPI

     

    Les principes de « crime contre l’humanité » et de « génocide » sont entrés en vigueur pour la première fois au Procès de Nuremberg – du 2 novembre 1945 au 1er octobre 1946 –, procès qui amenait à comparaître les responsables nazis qui avaient pu être faits prisonniers. Ces droits nouveaux qui passent au-dessus des États souverains ont longtemps été contestés – ils le sont encore – par les partisans de nations qui ne veulent rien céder sur ce qui touche à leur autonomie et à leur pouvoir. Y compris le « droit » d’exterminer leurs propres habitants…

       Ces notions capitales sont, dans une large mesure, le fruit des travaux de Hersch Lauterpacht et Raphael Lemkin*, deux juristes polonais qui se sont battus depuis avant la Seconde Guerre mondiale pour imposer ce principe supranational. Sous leur influence, les accusations de « crime contre l’humanité » et de « génocide » ont bien été prises en compte par les douze procureurs anglais, américains, russes et français qui présidaient au Procès de Nuremberg.

       Après le bel idéalisme des lendemains de guerre, hélas, la notion de supranationalité a reculé dramatiquement. L’ONU a de moins en moins de pouvoir. Les États se réfugient derrière leurs frontières (Brexit et autres ‘America First ’), les murs entre pays se dressent comme des châteaux forts moyenâgeux (au Texas, en Israël), et la Cour Pénale Internationale a du souci à se faire… Le grand rêve mondialiste de l’après-guerre bat de l’aile comme la colombe de la paix. La mondialisation n’est que marchande et c’est la plus bête, la plus injuste des mondialisations.

       Pour la honte, rappelons quelques-uns des pays (et non des moindres) qui n’ont jamais signé la Charte de la CPI : l’Algérie, la Chine, les Émirats arabes unis, les États-Unis, l’Inde, l’Irak, l’Iran, Israël, le Pakistan, la Russie, la Syrie, la Turquie, le Vatican, le Viet Nam…

     

     

    * Lire le livre de Philippe SANDS, Retour à Lemberg, Albin Michel, 2017.

     

     

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :