• Théorie mimétique

     

     

     

    La vertu du rire

     

              « La plaisanterie protège de la vengeance. »

     

     Paul N’Da, Alliances à plaisanterie, proverbes et contes en Afrique.

     

    Pour éviter les coups, échangeons plutôt des bons mots. Le comique désamorce bien des conflits. Même les régimes autoritaires s’en servent qui paient des comiques pour faire diversion à la violence institutionnelle. Voilà le hic. Si le rire est une « arme » contre la violence, il est aussi une arme tout court. L’humour – ou ce qui en tient lieu – pratiqué sur nos médias est souvent d’une sauvagerie qui cache mal sa nature. Entre cynisme et dérision, le but est de faire mal. Cette sorte de lynchage verbal fait rire et il est efficace. Le rire n’est pas innocent.

       La « plaisanterie », dans son acception africaine, est au contraire un baume, un remède, elle est un pastiche de la violence qui remplace la violence. Elle est cathartique. « L’apparente agressivité qui accompagne la plaisanterie est une simulation du conflit », précise Paul N’Da. « Les personnes chansonnées et moquées ne doivent pas, selon les règles du jeu, prendre ombrage des injures. » Saine plaisanterie ! Si loin de « la vanne » qui n’est qu’une insulte qui ne dit pas son nom. Si loin de la pitrerie des railleurs médiatiques qui lancent leurs couteaux anonymes comme d’autres lancent des bombes dans la foule. « Jeunes gens, apprenez à rire », disait Jean de La Fontaine.

     

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :