• Éducation 

      

     

    Perte de mémoire

     

    Tout en se battant contre la chronologie en Histoire et en Lettres, l’École a attaqué sur un deuxième front. La mémoire individuelle, la mémoire tout court a été dégradée à un niveau subalterne, elle ne mérite même pas une évaluation…  Encore un peu tolérée en classes primaires (vraiment très primaires) avec les tables de multiplication et quelques récitations, elle est ostracisée dans le Secondaire, dédaignée souverainement dans le second cycle. On a réussi à convaincre les élèves que la mémoire est à l’usage exclusif des imbéciles. Tout ce qu’il importe de faire à l’École désormais, c’est de s’informer et de discuter. Retenir semble faire partie des activités qui vont de soi. Or, je constate que la mémoire ne va pas de soi : elle repose sur la concentration, la répétition, le désir. Elle fonctionne aussi avec l’attente : ce que je retiens, c’est pour demain, pour plus tard. La mémoire est « l’organe » du futur.

       Sans mémoire pour le futur, que reste-t-il à la petite boule folle qui tourne sur elle-même ? Il ne lui reste que son étourdissement. Nous assistons au triomphe du court terme. Le retour sur investissement doit être rapide. Le futur est aussi opaque ou dangereux. Le futur est dangereux parce qu’il est opaque. Même la littérature d’anticipation manque dramatiquement d’imagination. La science-fiction, sous toutes ses formes écrites et visuelles, est vieillotte. Ah ! la Guerre des Étoiles, avec ses armures en plastique bon marché et ses sabres au laser toc (on dirait plutôt des tubes au néon). Je ne comprends pas qu’elle ne fasse rire personne. Quant aux effets spéciaux : un peu de pyrotechnie et des coups de grosse caisse. Les spectateurs du temps de Molière s’amusaient autant au théâtre à machinerie. Voilà ce qui justifie l’ignorance de l’Histoire : les vieilles recettes paraissent nouvelles à ceux qui ne les ont jamais connues auparavant. Et l’on prétend la génération nouvelle désenchantée. Je n’en connais pas de plus ingénue !

     

       

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :