• Interdividus 

     

     

     Tabou (1931) de F. W. Murnau

     

    « Le goût des autres »

     

    « Le goût des autres » vient à ceux qui savent s’oublier sans se renier. On peut aimer l’autre pour ce qu’on n’est pas : le multiculturalisme est sans doute la meilleure réponse à l’individualisme global. Ce que « je » cède à l’autre, « je » ne le perd pas. Éduquer ne devrait être rien d’autre que de conduire l’enfant hors de lui-même vers les autres. Puisqu’à la question « Que souhaitez-vous faire plus tard ? », bien peu savent répondre, autant demander aux enfants : « Qu’est-ce que les autres humains attendent de vous ? Qu’est-ce qu’ils auraient le bonheur de recevoir de vous ? » 

       L’important, c’est de regarder et d’écouter, de ne suivre que les forces centrifuges, de partir, de découvrir, de sentir les autres, c’est-à-dire con-sentir, sentir ensemble, s’exposer au lieu de s’opposer. Comment quitter cette peau dans laquelle on « se sent si mal » pour atteindre la peau des autres ? Comment s’exposer à l’autre ? Comment savourer sa propre existence dans la présence de l’Autre, et non pas sans la présence de l’Autre ?

     

    Extraits de La Génération virtuelle.

     

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :