• Shakespeare 

     

     

     

     

     Bruegel le vieux, Le Triomphe de la Mort.

     

     

    Montée aux extrêmes *

     

    1 Serv. Nay, if we be

    Forbidden stones, we’ll fall to it with our teeth.

     

    Premier serviteur. Eh bien, si on nous

    Interdit les pierres, nous en viendrons aux dents.

     

                                                        Henry VI, first part, act III, sc. 1, l. 89-90.

     

     

    * Paradoxe de la « montée aux extrêmes » : quand les violents sont empêchés d’utiliser des armes de plus en plus sophistiquées, ils régressent vers les armes les plus primitives. On a vu des avions contre les Tours Jumelles, on voit aujourd’hui les extrémistes se servir de bagnoles.  La « montée aux extrêmes », telle qu’elle a été conçue par Clausewitz et développée par René Girard décrit, en gros, la course aux armements. Pourtant, ce ne sont pas tant leurs armes que les féroces perfectionnent que la férocité qui recule ses propres limites.

       Perversion de la violence banale.

     

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :