• Sexisme 

     

     

     Black Queen

     

    La folie de la différence

     

    Le racisme, avant d’être une forme de violence, est une forme d’imbécilité. Comment concevoir une « philosophie de la différence » à partir d’une dose de mélanine ? Nous sombrons immédiatement dans le ridicule un ridicule qui, malheureusement, tue. Quelle distinction la nature fait-elle entre un homme et une femme ? Elle est génétiquement infime, elle tient, à peine, à un demi-chromosome. La différence homme-femme est culturellement immense alors qu’elle est naturellement minuscule. Pourtant, à ce jour, la rivalité des sexes n’a connu que de piètres rémissions. L’atténuation des différences déchaînent le sexisme comme un choc en retour. Ainsi, sur notre petite planète rétrécie par la globalisation, on peut encore côtoyer des sociétés, des systèmes, des « communautés » où le sort réservé aux femmes est équivalent à celui des Noirs sud-africains au temps maudit de l’Apartheid. Comme ces injures à la dignité humaine sont faites dans des régions riches en pétrole, chut, je n’ai rien dit, mon indignation est taboue. Il vaut mieux vénérer, dit-on, les différences culturelles que respecter les femmes…

     

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :