• Les Sonnets 

     

     

     

     

    Résurrection  

     

    Dans les Sonnets, le but que le poète s’est assigné est de perpétuer la mémoire de W.H., son « bien absolu », son « presque paradis ». Il veut le sauver de la destruction définitive. Il doit trouver un moyen de maintenir la vie :

     

              ‘[…] till the judgement that your self arise,

              You live in this, and dwell in lovers’ eyes.’ 

             

              « En attendant le jour de la résurrection,

              Vous vivez dans les yeux de tous ceux qui vous aiment. »   (Sonnet 55)

     

       Quel moyen la poésie a-t-elle de faire revivre ce qui a disparu ? Le poète a besoin pour cela que ses sonnets soient relus, qu’ils soient réanimés par la lecture. Ceux qui liront ses vers (‘lovers’ eyes’) participeront ainsi à la résurrection de W.H. :

             

                ‘You still shall live (such virtue hath my pen)

                 Where breath most breathes, even in the mouths of men.’

     

                 « Par la vertu de mes écrits, vous vivrez donc

                 Là où souffle la vie : sur les lèvres des hommes. »   (Sonnet 81)

     

       Le souffle qui peut faire revivre W.H. est-il celui de la Genèse, quand Dieu souffla sur le monde pour lui donner vie ? Il est d’abord celui des lecteurs des Sonnets qui, en relisant les vers de Shakespeare, leur donnent vie.

     

     

    ▁▂▃▄▅▄▃▂▁ 

     

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :