• Poésie 

     

     

     

     

     

     

    Printemps

     

    Mon Bien-aimé élève la voix,

    il me dit :

    « Viens donc, ma bien-aimée,

    ma belle, viens.

    Car voilà l’hiver passé,

    c’en est fini des pluies, elles ont disparu.

    Sur la terre les fleurs se montrent.

    La saison vient des gais refrains,

    le roucoulement de la tourterelle se fait entendre,

    sur notre terre.

    Le figuier forme ses premiers fruits

    et les vignes en fleurs exhalent leur parfum.

    Viens donc, ma bien-aimée,

    ma belle, viens !

    Ma colombe, cachée au creux des rochers,

    en des retraites escarpées,

    montre-moi ton visage,

    fais-moi entendre ta voix ;

    car ta voix et douce

    et charmant ton visage. »

     

                                       LE CANTIQUE DES CANTIQUES, 2, 10-14.

     

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :