• Méconnaissance 

     

     

     

     

     

    L’empathie

     

    L’empathie est à la mode. Boris Cyrulnik nous a familiarisé avec cette notion, en même temps qu’avec la résilience. Les psychologues, les « spécialistes » de la com., les scientifiques qui se consacrent aux neurosciences , les « coaches » en programmation neurolinguistique, et autres gourous, nous servent de l’empathie à toutes les sauces. La découverte des neurones miroirs, dans les années 1990, a confirmé la tendance.  Aujourd’hui, tout le monde parle de l’empathie comme si elle avait toujours existé.

       En fait, elle a toujours existé. Il y a déjà 2000 ans, un certain Jésus, vivant non loin de Jérusalem, l’avait décrite de la façon suivante : « Aime ton prochain comme toi-même. » Évidemment, personne n’y a jamais rien compris. Pourtant, « comme toi-même », c’est assez explicite ! Allons-nous progresser dans notre connaissance à présent que la notion d’empathie a été vulgarisée ? A-t-on vraiment besoin d’un mot savant pour en venir enfin à « aimer son prochain comme soi-même » ? J’en doute. Je crains même que le mot savant ne dissimule un peu plus la chose qu’il ne la révèle. Mais peut-être aussi nous laisserons-nous plus facilement convaincre par une vérité que nous croyons avoir inventée. L’amour du prochain passe peut-être par cet égoïsme-là.

     

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :