• Shakespeare 

     

     

     

    Oxymores

     

    Juliette vient d’apprendre que Roméo a tué son cousin. Elle le déteste et l’aime plus que jamais :

     

    JULIET 

    O serpent heart, hid with a flowering face !

    Did ever dragon keep so fair a cave ?

    Beautiful tyrant ! Fiend angelical !

    Dove-feather’d raven, wolvish-ravening lamb !

    Despisèd substance of divinest show !

    Just opposite to what thou justly seem’st ;

    A damnèd saint, an honorable villain ! –

    O nature ! what hadst thou to do in hell

    When thou didst bower the spirit of a fiend

    In mortal paradise of such sweet flesh ? –

    Was ever book containing such vile matter

    So fairly bound ? Oh, that deceit should dwell

    In such a gorgeous palace !

     

    Ô cœur de serpent dissimulé sous un visage de fleur !

    Un dragon a-t-il jamais habité une si belle grotte ?

    Tyran magnifique !  Démon angélique !

    Corbeau aux plumes de colombe, agneau à l’appétit de loup !

    Substance méprisable au visage divin !

    Tu es juste l’opposé de ta juste apparence ;

    Saint damné, noble canaille !

    Ô nature ! qu’es-tu allé chercher en enfer

    Pour loger l’esprit d’un démon

    Dans le paradis mortel d’un corps si charmant ?

    A-t-on jamais vu un livre au contenu si vile

    Sous une si belle reliure ? Oh ! Que la tromperie

    Puisse habiter un palais aussi éblouissant !

     

     

    Romeo and Juliet, Act III, sc. 2, l. 73-85.

     

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :