• Education

     

     

    Apprendre sans désir

    n’est pas apprendre

     

    « Tout apprentissage se ramène à l’imitation », rappelle René Girard. Cela est incontournable. Apprendre consiste, grâce au mécanisme mimétique et à la mise en action des neurones miroirs, à tenter de s’approprier ce que l’autre possède. Le schéma est aussi simple qu’universel. Celui qui sait me paraît désirable, je désire donc ce qu’il possède. Je l’imite pour calmer mon désir, j’apprends ainsi ce qu’il sait, et j’oublie ensuite la source de mon désir : ce que je garde pour moi est un acquis. La culture, c’est ce qui reste quand on a oublié ses maîtres. Je suis sûr que ce que j’ai acquis est « à moi » puisque je l’ai tant désiré. Apprendre sans copier est impossible.

       Cela est vrai, mais cela n’est que la moitié de la vérité. Apprendre ne consiste pas purement et simplement à copier. Ce n’est pas le savoir qui est seulement désirable, c’est d’abord à celui qui sait que je désire ressembler. L’apprentissage est fondé sur un mouvement affectif, il est d’abord une relation. La pédagogie est une forme de « confusion des sentiments ». Apprendre sans désir n’est pas apprendre.

     

    ⅏⅏⅏⅏⅏⅏⅏ 

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :