• Education

     

     

    Accompagnement du désir 

    Ce n’est pas seulement le savoir du maître qui importe qui tomberait amoureux dune théorie ? , cest sa présence. Pour se réaliser, l’apprentissage a besoin de QUELQU’UN, d’une incarnation. Le maître d’école n’est pas nécessairement l’élu, mais il doit être celui qui comprend, qui interprète, qui prend en charge la vocation du disciple.

       Apprendre relève du désir le plus pur. Il faut donc que le maître, dans son escorte, soit aussi pur que le disciple. Il doit avoir toutes les vertus d’un ange gardien. « J’ai vu ce qu’était un maître, dit l’écrivain et essayiste George Steiner. C’est tout simplement quelqu’un qui a une aura quasi physique. La passion qui se dégage de lui est presque tangible. On se dit : ‘‘Je ne vais jamais l’égaler, mais j’aimerais bien qu’un jour il me prenne au sérieux.’’ »

       Sous cet éclairage, l’éducation apparaît sous son meilleur jour, c’est un accompagnement. Le maître fait un bout de la route avec son disciple, il partage avec lui les embûches et les découvertes, l’adulte et l’enfant sont sur le même chemin. Du temps des Romains, le « pédagogue » était l’esclave qui accompagnait l’enfant jusqu’à l’école…

     

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :