• Portfolio 

     

    La ronde

     

    « Le premier sapiens n’est pas celui qui a enterré son premier mort, mais le premier qui, en frappant dans ses mains, s’est mis à danser en riant aux éclats. Évidemment, il n’était pas seul. Les débuts de l’humanité ressemblent, sans nul doute, à une espèce de chorégraphie joyeuse, à une sarabande rieuse. Avant de peindre sa main sur la paroi de sa caverne, notre ancêtre l’avait tendue à un autre, qui lui-même…  Et ensemble ils avaient formé une farandole. Sapiens pouvait partir à la conquête du monde. »

     

    Extrait de Et mon tout est un homme.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :