• Shakespeare

     

     

    À la recherche du temps perdu 

     

    Dans son Dictionnaire amoureux de Shakespeare*, François Laroque rappelle que le titre de la première traduction en anglais d’À la recherche du temps perdu de Marcel Proust était The Remembrance of Things Past, qui est le deuxième vers du sonnet 30 de Shakespeare. Cette idée lumineuse était celle de l’écrivain écossais Charles Kenneth Scott Moncrieff. Mais la proposition ne plut pas à Marcel Proust qui n’y retrouvait pas la notion de « temps perdu ». Finalement l’œuvre du romancier français fut diffusée chez les Anglo-saxons sous le titre de In Search for Lost Time. Dommage ! 

     

       Occasion de relire le très proustien sonnet 30 :  

     

         ‘When to the Sessions of sweet silent thought,
         
    I summon up remembrance of things past,
         
    I sigh the lack of many a thing I sought,
          And with old woes new wail my dear time’s waste…’
     

     

         « Quand, aux assises secrètes de la pensée,

         Les choses de jadis viennent à comparaître,

         Ce que j’ai désiré me manque, et je soupire,

         Et je souffre à nouveau de mes anciennes peines... »

     

     

    * PLON, 2016.

     

     

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :