• Education

     

     

    Nos « valeurs » 

     

    Les nouvelles générations ne vivent pas sans repères ni valeurs contrairement à ce qu’on craint. Simplement les « valeurs » qu’elles se sont appropriées ne sont pas très reluisantes.

       Quelles sont, en effet, les « valeurs » laissées en héritage  aux êtres les plus influençables de la société ?  En voici une petite liste non-exhaustive :

       - l’argent (il faut être « plus riche que riche ») ;

       - la violence (banalisée par les médias, les jeux vidéo, etc.) ;

       - l’immédiateté (« je veux tout, tout de suite ») ;

       - la facilité (au bout de la télécommande) ;

       - la réussite clinquante (valeur essentielle de la génération StarAc’) ;

       - la compétition aveugle (avec son revers d’injustice) ;

       - l’envie (perversion de l’ambition) ;

       - l’autocongratulation (pudiquement rebaptisée « estime de soi ») ;

       - l’intolérance vis-à-vis des personnes (avec la « vanne » comme mode favori de dialogue).

       Ces substituts de valeurs (ou plutôt ces caricatures de valeurs) sont propagés par la machine marchande qui nous gouverne. Nos enfants sans dieu ni maître, autres que l’argent et l’envie, nous font peur. Nous ne voulons pas nous reconnaître en eux, et pourtant ce sont bien nos enfants ! Et nous entrevoyons, avec effroi, qu’ils nous préparent une forme de mondialisation sur le modèle de Sa majesté des mouches 

     

     

     

    Extrait de mon essai Et mon tout est un homme.

     

     

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :