• Shakespeare

     

    Frank Bernard Dicksee

    Passion païenne 

     

    FRIAR LAWRENCE 

    O deadly sin ! O rude unthankfulness !

    Thy fault our law calls death, but the kind prince,

    Taking thy part, hath rush’d aside the law,

    And turn’d that black word “death” to “banishment” :

    This is dear mercy, and thou seest it not.

    ROMEO 

    ’Tis torture and not mercy ; heaven is here,

    Where Juliet lives… 

     

    FRÈRE LAURENCE. ─ Quel péché mortel ! Et quelle grossière ingratitude ! Selon notre loi, ta faute* méritait la mort. Mais notre Prince, dans sa clémence, a pris ton parti, il a écarté la loi et à ce mot sinistre, « la mort », il a préféré « le bannissement ». C’est une bénédiction, et toi tu ne vois rien !

    ROMÉO. ─ C’est une torture, pas une bénédiction. Le ciel est là où vit Juliette !  

     

                                       Romeo and Juliet, act III, sc. 3, l. 24-30

     

     

    Dans ses Lectures on Shakespeare, Samuel T. Coleridge commente : « Toute passion profonde est sans Dieu. » 

     

     

    * Il fait référence au meurtre de Tybalt.

     

     

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :