• Shakespeare

     

     

     

    Comme les espions de Dieu 

     

    LEAR (answering Cordelia) 

                            Come, let’s away to prison.

    We two alone will sing like birds i’ th’ cage.

    When thou dost ask me blessing, I’ll kneel down

    And ask of thee forgiveness. So we’ll live,

    And pray, and sing, and tell old tales, and laugh

    At gilded butterflies, and hear poor rogues

    Talk of court news, and we’ll talk with them too

    Who loses and who wins, who’s in, who’s out

    And take upon ’s the mystery of things

    As if we were God’s spies. And we’ll wear out

    In a walled prison packs and sects of great ones

    That ebb and flow by the moon. 

     

    LEAR (à Cordélia)

                                                               Viens, partons pour la prison.

    Dans notre solitude, nous chanterons comme des oiseaux en cage.

    Quand tu me demanderas de te bénir, je m’agenouillerai

    Et j’implorerai ton pardon. Ainsi vivrons-nous,

    À prier, à chanter, à nous raconter de vieux contes, nous nous amuserons

    De voir les papillons dorés, et d’entendre tous ces pendards

    Parler des événements de la cour, et nous discuterons avec eux

    Sur qui gagne et qui perd, qui est en grâce, qui ne l’est pas,

    Nous deviserons sur le mystère de choses

    Comme si nous étions les espions de Dieu. Et nous accablerons,

    Entre quatre murs, les coteries et les partis des grands personnages

    Qui se gonflent ou se délitent au gré des marées… 

     

                                                    King Lear, Act V, sc.3, l. 8-19

     

     

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :